Visite des élevages (mars 2008)

Publié le par Amicale des Oiseaux Exotiques de la Réunion

  Compte rendu de la visite de Michel Dudognon (Juge OMJ)

       
1.       Visite d’élevage chez Jean-Noël 
: aucun écho de la visite sinon une perruche ondulée très prometteuse et à suivre.
2.       Journée technique chez M-Pierre :

Après les présentations d’usage, Michel nous expose les grands traits de génétique indispensables pour tout élevage rationnel.

Suit une série de conseils et de recommandations pour mieux gérer la reproduction et l’élevage.

Après un repas pour satisfaire les appétits en attente, Michel passe à la partie CONSEILS concernant les oiseaux  que certains avaient apportés. Pour ne faire de peine à personne, je me garderai de citer certains jugements qui, pour être objectifs, n’en sont pas moins démoralisateurs pour les éleveurs. Michel a examiné et jugé, non en perspective de concours, mais en vue de se constituer des souches menant à des sujets de grande classe.

        Une constatation quasi générale : les roséicollis présentés étaient de taille moyenne ou même petite,          tandis    que d’autres étaient intermédiaires entre             Hollandais et classiques. Il nous faudra songer à augmenter les tailles de nos élèves par l’introduction d’oiseaux plus grands et fortement raceurs, ou         plus prosaïquement, de faire venir des couples déjà sélectionnés pour leurs qualités, afin de renforcer notre cheptel.

3.       Visite d’élevage chez Jean-Louis.

Aucune surprise concernant les roséicollis, trop petits ou à peine moyens, mais il faudra garder certaines mutations (ailes grises) à faire grandir absolument. Pour ce qui est des Colliers, un vade-mecum de génétique a été présenté, avec des perspectives d’avenir meilleur quant aux tailles des sujets.

    4.       Visite d’élevage chez Dany.

Seuls des roséicollis ont été manipulés afin d’examiner la répartition des panachures, sans négliger les    formes de têtes et   la taille des oiseaux observés. Quelques bons sujets pourront améliorer la souche existante, mais il faudra envisager à court terme à faire venir des sujets de grande qualité pour gagner du temps. Les personnatas ont été abordés, selon le souhait de Dany de se lancer dans cette variété.

    5.     Visite d’élevage chez Arnold

Visite commencée avec du retard du aux mauvaises conditions de circulation. Christian nous a rejoints pour cette journée. La première partie  a été consacrée à la visite de l’élevage d’Arnold et à une analyse in situ des conditions d’élevage : environnement (éclairage, ventilation, gestion de l’espace dans la pièce d’élevage,..), nourriture, accouplements.

L’après midi, nous nous sommes penchés sur le travail de la plume, impératif pour progresser. Ce fut le moment d’observer les oiseaux présents et de mettre en application les théories du travail de la plume.

       6.      Visite d’élevage chez Jean-Luc

Essentiellement des perruches ondulées dont quelques unes de grande qualité. Là aussi des conseils d’accouplement pour un avenir plus gratifiant.

  7      Visite d’élevage chez Daniel

Apothéose d’un circuit bien rempli, les oiseaux sont d’excellentes qualités en taille et en coloris, de quoi faire réfléchir les invités et susciter des envies, coûteuses, certes ! mais prometteuses de jours meilleurs pour les intéressés.

 

 

 

Au hasard des échanges entre Michel et certains d’entre nous, je relève quelques conseils :

-          le Sarrazin augmenterait la mélanine !

-          garder les petits à grosses pattes au moment du bagage, et aussi ceux qui présenteraient des plumes sur les pattes (très bons pour les futurs accouplements)

-          lors de la partie nourriture :

o    graines traitées ou charançonnées dangereuses

o    mettre quelques gouttes de Bétadine dans l’eau de germination

o    pas de pâtée sèche, sinon humidifiée avec de la carotte râpée  mélangée à la fourchette

o    y ajouter de la pâtée pour élevage à la main (Nutribird A21 ou similaire), + protéines végétales + charbon de bois activé + vitamines

-          lors de la reproduction

o    allonger progressivement la durée du jour

o    augmenter la quantité et la variété de nourriture

o    renouveler l’eau ts les jours et y ajouter des vitamines

o    aérer la pièce d’élevage et la tenir très propre

o    lors de la visite matinale, tant qu’il n’y a pas d’œuf au nid, enlever le nid pendant un moment de façon que les oiseaux puissent s’accoupler

o    quelques conseils d’ajout en nourriture : fruits et légumes de saison, mais surtout carotte dans la pâtée ; les carcasses de crevettes ; croquettes pour chien humidifiées …

o    conseils pour stimuler l’accouplement : sur l’ouverture habituelle du nid de l’espèce élevée, superposer une planchette à ouverture plus petite de façon qu’elle soit rongée pour accéder au nid ; prévoir un nid avec antichambre, et un fond amovible pour faciliter le nettoyage…

 

Publié dans Rencontres techniques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article